SALON NATIONAL DES ARTISTES ANIMALIERS

C’est en 1912, à la veille de la première guerre mondiale, que la Société des Animaliers voit le jour sous le patronage d’Armand Dayot et la présidence de Georges Gardet, avec le concours de Louis de Monard, d’Henri Deluermoz, de Roger Reboussin et de Jacques Nam.

De 1912 à 1914, puis de 1920à 1928, la Société des Animaliers expose à la Galerie Petit. En 1929 et 1930, c’est la Galerie Charpentier, face à l’Elysée, qui l’accueille. En 1931, elle expose chez Edgar Brandt, boulevard Malesherbes. Puis, c’est le décorateur Kuhlman qui lui offre ses salons en 1932 et 1933. Pompon et Jouve assurent, à cette époque la présidence du Groupe des Douze ; mais la disparition du premier entraîne la dislocation du groupe réservé jusqu’alors aux seuls artistes français. C’est l’ex-Galerie Brandt , reprise par Edouard-Marcel Sandoz et rebaptisée Galerie Malesherbes qui accueille à son tour les Animaliers.

En 1939 la guerre stoppe l’élan de ce groupe d’artistes, unique en son genre, qui, pourtant, surmonte l’adversité grâce, de nouveau, à Edouard-Marcel Sandoz. Ils peuvent exposer à la Galerie Allard en 1943 et 1944. Puis c’est la Galerie Art Vivant, boulevard Raspail, qui leur ouvre ses portes en 1946. Enfin le Cercle Volney, acquis par Edouard-Marcel Sandoz leur offre ses salons de 1948 à 1957.

Durant ces années les Animaliers voyagent. Les villes de Bruxelles, Liège, Anvers, Vichy, Lausanne les accueillent tour à tour. Mais l’évolution de Paris, son urbanisme, ses transformations engloutissent le Cercle Volney.

C’est ainsi que les artistes animaliers ayant besoin d’un toit qui ne fut point coûteux acceptent l’hospitalité de l’Hôtel de Malestroit à Bry-sur-Marne, qui, bien qu’éloigné du 7e arrondissement, offre généreusement le clos et le couvert à une académie dont les membres, chargés d’honneur, mais hélas aussi d’années, s’éteignent peu à peu ou prennent quelque distance.

En 1976, pour donner un élan nouveau au mouvement, le Salon National des Artistes Animaliers (SNAA) est créé à l’initiative du Président Roger B. Baron et de son ami Etienne Audfray, alors Maire de Bry-sur-Marne. Le SNAA compte 17 participants à cette époque, il en compte 60 dix ans plus tard et en accueille 120 vingt ans plus tard.

Les Laboratoires Sandoz ont tenu à honorer le souvenir d’ Edouard-Marcel Sandoz, décédé à Lausanne en 1971, en créant, pour les artistes animaliers le grand prix animalier Edouard-Marcel Sandoz qui était remis chaque année par sa fille Madame Nicole Landolt-Sandoz et le Directeur général de cette société.

En 1991, la ville de Bry-sur-Marne a voulu également marquer son attachement au salon et à son Président-fondateur, Roger B. Baron dont la santé s’altérait rapidement . Le prix Roger B. Baron de la ville de Bry-sur-Marne a donc été créé à cette date et est remis par Monsieur le Maire, Conseiller Général du Val de Marne, et la Municipalité.

La ville de Bry-sur-Marne a également apporté au SNAA une aide importante et efficace. Chaque année la municipalité favorise et soutient généreusement les activités du salon et le concours de Monsieur Le Maire permet de lui témoigner un mécénat appréciable.

D’après le discours de Yvonne Quarez-Deroche pour les vingt ans du SNAA

 

Vous retrouverez la liste des Prix et Récompenses ici